La volatilité, nouvelle variable de l’entreprise

CashLab > Marchés Financiers  > La volatilité, nouvelle variable de l’entreprise
Crédit Photo : Les Echos

La volatilité, nouvelle variable de l’entreprise

Les US corporates, toujours friands de financements en EUR

Concernant l’attrait de la zone euro en terme de « carry trade », les semaines se ressemblent. La semaine dernière a vu un autre grand nom des « US corporates » venir se financer en EUR. Il s’agit de COLGATE dont l’emprunt s’est élevé à E500m. Le groupe a choisi un FRN (obligation à coupon variable) émise à Euribor 3 mois +23bp pour une maturité de 4Y. COCA COLA avait émis en février sur la même maturité à Euribor 3 mois +21bp … La différence entre les deux émissions est le niveau de l’Euribor 3 mois, passé désormais négatif en avril (signe des conditions exceptionnelles dans lesquelles les banques de la zone se financent …)

Graph MF Mai 1

 

Nouvelles émissions d’« hybrid corporates »

 

L’autre référence de la semaine concerne les « hybrid corporates ». La semaine dernière a vu le concurrent allemand d’AIR France, LUFTHANSA, annoncer son intention d’émettre une « hybrid corporate » (AF a émis E600m à un taux moyen de 6.08%). La compagnie allemande est dans la même situation que son homologue français (difficultés sur le marché européen, concurrence des « LCC » et des « gulfies » …). Mais la réflexion du « management » sur cette émission fait suite à la publication des résultats du Q1 2015 faisant apparaître une dette nette de E2.9bn à laquelle il faut ajouter E10.2bn de « pension provisions » … Le problème des retraites est une autre conséquence de l’environnement de taux bas, en effet la compagnie a vu son taux d’actualisation (permettant de calculer son engagement retraite) à 1.7% … Conséquence : un bond de 41% des « pension provisions » … Désormais la levée de capital est indispensable afin de satisfaire S&P et maintenir sa note « investment grade » (BBB- soit une note au dessus du statut « junk » …).

 

Une nouvelle variable : la volatilité

 

La nouveauté réside dans l’appréhension d’une autre variable pour les entreprises dans le cadre de leur décision d’investissement et les financements inhérents, la volatilité. En plus de l’environnement de taux bas risque de s’ajouter désormais une volatilité accrue. La montée rapide du 10 ans allemand en quelques séances apparaît comme un facteur de risque compte tenu de la violence, la rapidité du mouvement …

 

Graph MF Mai 2

 

La volatilité limite la visibilité des entreprises, les obligeant à une réactivité forte en terme de financement de manière à saisir les fenêtres d’opportunité.

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies. More Info | Close